LARVES AQUATIQUES

Larves et lymphes de moustique

Au premier stade nous avons la lympe avec un renflement plus important sur sa partie supérieure. Aucun souci avec vos axolotls bien au contraire ils s'en régaleront.

Larves de libellule

Voici une larve en pleine chasse. Elles sont dangereuses pour vos juvéniles et peuvent blesser les axolotls. 

L'ostracode

L'ostracode est tellement universel dans la nature, à la base de toutes les chaînes biologiques, qu'il mérite un peu plus de considération. Issus de la préhistoire, on en trouve des quantités incroyables dans les sédiments du monde entier, et les scientifiques s'en servent pour dater les roches dans lesquelles ils sont fossilisés. Ils existent par milliers d'espèces, nous ont précédés et survivront à tout le monde. Contrairement aux daphnies, la plupart ne nagent pas ou peu. Ils grouillent au fond. Ce sont en réalité, comme les daphnies, de très petites crevettes habillées d'une carapace enveloppante en deux moitiés (bi-valves), dont leurs petites pattes dépassent à peine. Ils grandissent en muant, et leurs mues riches en calcium font le délice des crevettes, des escargots et autres bestioles aquatiques. Mais surtout, les ostracodes sont les détritivores tout-terrain de base. Si l'on sait depuis longtemps que les « poissons-nettoyeurs » n'existent pas, on découvre avec l'ostracode un nettoyeur-fossoyeur infatigable, une sorte de fourmi aquatique, présente sur tous les coups et éliminant le moindre déchet en un minimum de temps. Tout tissu mort croule sous leur nombre et est nettoyé en un temps record. Comme les escargots et les daphnies, les ostracodes ont aussi tendance à faire baisser la dureté de l'eau sur le long terme, en captant le calcium. Enfin, les ostracodes, comestibles pour les poissons mais pas très appétissant car un peu coriaces, représentent une nourriture vivante de réserve comme aucune autre espèce. Là où une distribution de daphnies est éradiquée par les poissons en quelques heures, les ostracodes sont généralement boudés. Ils parviennent ainsi jusqu'au sol et s'y installent. Ce n'est que lors des petits creux, par exemple quand vous partez en vacances, que les poissons se résoudront à les grignoter. Finis les affreux « blocs vacances » plâtreux du commerce, et bonjour la nourriture vivante permanente !

en cours d'élaboration 

© 2013-2019 www.axolotls-cie.com

Toute reproduction du site, partielle ou complète, est interdite sans l'expresse autorisation de l'auteur.