top of page

RECHERCHE

129 éléments trouvés pour «  »

  • Axolotls et cie,élevage en bassin

    Haut de page quelle filtration? quelle filtration? ÉLEVER EN BASSIN... BONNE OU MAUVAISE IDÉE ? Share Certains pratiquent de plus en plus l'élevage d’axolotls en bassin extérieur, certes cela semble un compromis idéal de prime abord, cependant... ​ J'ai interrogé sur ce point précis le Docteur Sylvain Larrat* Vétérinaire exclusif NAC, animaux exotiques, faune sauvage et aquatique, en lui demandant quel était son avis : "Le manque de contrôle de la température de l'eau, l'exposition aux prédateurs (hérons, visons etc), l'exposition accrue à tous les pathogènes**, et possiblement les problèmes de qualité de l'eau (pluie polluée, problème d'algues, de niveau d'oxygénation). ​ Le risque d’introduction dans le milieu extérieur est un problème certain, mais qui ne suffit pas forcément à changer l'avis des gens" ​ *Diplomate of the American College of Zoological Medicine Professeur associé, faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal Clinique vétérinaire B. Franklin, Auray, Bretagne, France. ​ **les risques d'infestations les axolotls présents en bassin par des bactéries et champignons comme la Chytridiomycose ou simplement le transport de leurs œufs dans nos rivières, mares, investissant notre faune n'est pas à prendre à la légère. Quand on maintient des espèces issues d'une autre contrée géographique il s'agit d'une responsabilité, il n'est pas sérieux de penser que l'on pourra tout contrôler comme empêcher tout contact avec la faune locale, c'est utopique. Cela est arrivé avec hélas tellement d'espèces qui sont aujourd'hui considérées comme invasives.

  • Axolotls et cie, Bois et pierres

    Haut de page bois pierre bois pierre Bois et pierres Share COMMENT PREPARER SON AQUARIUM ATTENTION : il faut attendre au moins un mois avant d’intégrer les axolotls (cf section rôdage de l’aquarium un peu de patience ! 1°) Vérifier l'aquarium (vérification des joints, recherche d'éventuelles fissures, absence de tout grain de sable entre la base et le meuble...) 2°) Placer l'aquarium sur le meuble, lequel doit être suffisamment solide : la surface de pose doit être bien plane et on évitera les emplacements près d'une fenêtre, du fait des risques de chaleur au printemps ou en été et pour ne pas encourager la multiplication d'algues indésirables; 3°) Rincer soigneusement le sable. Versez-le doucement dans le bac et étalez-le grossièrement. 4°) Verser l'eau : pour éviter de faire de gros trous dans le sable ou des éclaboussures, on peut placer une assiette sur le sable et verser l'eau sur celle-ci (remarque : à ce stade, le bac ne devra plus être déplacé sans être d'abord vidé, sous peine de catastrophe ! 5°) Installer et brancher le filtre. 6°) Après avoir vérifié que tout fonctionne bien, on peut alors commencer à planter l’aquarium. Sans oublier de se référer à la section plantes afin de bien agencer les plantes de premier plan, de milieu et côtés et de fond ) Le bois dans votre aquarium, pour ou contre? La plupart des essences de bois relâchent des produits qui acidifient et colorent l’eau, pour limiter ce dégagement de tanins on peut faire bouillir la racine pendant quelques heures. Il faut trouver une casserole assez grande, et changer l'eau fréquemment la cuisson peut parfois prendre 10 heures pour que l'eau soit moins jaune. Le but est de faire éclater les fibres et d'obliger le bois à se gorger d’eau, ce qui le fera couler et non plus flotter et permet d’atténuer les rejets de tanins qui colorent l’eau. Cette coloration est sans danger mais peut être limitée en filtrant sur charbon actif (pas de charbon pendant que les loulous sont dans l'aquarium) pendant quelques jours. Certaines espèces de bois teignent l'eau pendant plusieurs mois ! (Voici un lien intéressant pour le prélevement en milieu naturel http://base-channa.fr/quel-bois-en-aquarium ). Mais beaucoup de bois sont complètement incompatibles avec les axolotls : Il convient de ne pas utiliser n’importe quelle essence de bois et surtout de répéter la phase d’ébullition chaque année afin d’être sûr que la racine ne libère plus de tanins et n’acidifiera pas l’eau (baisse du ph). Bois autorisés avec les axolotls (très peu) : Hêtre, Bouleau, racines Araignée, Saule, Orme , bois de Manzanita, Horn Wood, racines Asia, Racines Moorkien (Mangrove, si cette dernière a des années d’usage avant d’être incorporée et si elle est chaque année à nouveau mise en bain bouillant). Hêtre Manzanita Racine Araignée Horn Wood Moorkien Racine Asia Interdits : Résineux, chêne, bois de Tourbière, Mopani (relâche du cuivre). Pour vos autres bacs à poissons : Même pour vos bacs communautaires, il faut de toute façon éviter de ramasser n’importe quel bout de bois trouvé au cours d’une promenade, car une fois immergé il risque de pourrir ou s’il s’agit d’un arbre fruitier qui a été traité régulièrement à grand coup de pulvérisation de bouillie bordelaise et d'insecticides, il risque de relâcher dans l’aquarium les produits chimiques et le cuivre employés. On évite aussi les bois résineux, pin et sapin, qui libèrent diverses substances nocives. Les ceps de vigne sont souvent employés après un bon nettoyage et à condition de ne pas avoir subi trop de traitements chimiques. Il faut plutôt choisir des racines de tourbière déjà imbibées d'eau ou du bois de Mopani qui est très dur et très lourd. Il s'agit généralement de racines de Combretum Mopane, arbre qui pousse dans la savane en Afrique. Selon son origine il peut relarguer divers sels minéraux issus du sol, du cuivre, ou même du nickel. Il ne flotte pas du tout. Mais surtout pas avec les axolotls je précise. Les racines de mangrove proviennent de milieux saumâtres, où selon les saisons, et selon les marées, l'eau est régulièrement salée puis douce. Ces racines contiennent du sel, même si elles ont souvent été rincées avant d'être commercialisées. Une longue ébullition permet de les nettoyer, et de les dessaler partiellement : elles ne flottent généralement pas. Le sel à petite dose n'est pas dangereux pour les poissons, et est même parfois utilisé en traitement, en revanche il est interdit pour nos loulous. Une ébullition permet également de tuer une grande partie des mousses, larves, insectes, moisissures ou champignons qui se trouvent dans le bois ou sous l'écorce. Tourbière Moissisure et micro organismes/bois Les bois extraits des tourbières sont exempts de sel et ont généralement un pH très bas ,mais sont souvent porteurs de parasites, de champignons, de spores, ou d'algues . Ils viennent de milieux acides et ont tendance à abaisser le pH en relâchant divers tanins, mais ils ont l'avantage de ne pas flotter. Le bois de tourbière colore l'eau. Le bois silicifié , appelé aussi bois pétrifié convient parfaitement aussi mais il est très lourd et souvent assez cher si on veut des gros morceaux. Le châtaigner, l'aubépine et le faux accacia . L’aulne est un bois très neutre qui durci lorsqu'il est entièrement trempé dans l'eau Sur les bois qui n'ont pas trempé assez longtemps on voit souvent apparaître une couche blanchâtre ou beige, ressemblant à de la mousse gluante. Il s'agit de champignons inoffensifs, une sorte de moisissure, que les poissons et les escargots mangent volontiers. Le fait de bouillir les souches permet aussi de se débarrasser des diverses larves, spores ou bestioles qui sont cachées dans l'écorce ou dans le bois.. . Certains bois colorent et acidifient beaucoup l'eau ; il faut donc contrôler régulièrement que le pH ne baisse pas trop. Si on met une souche dans le but de baisser le pH d’un aquarium il ne faut évidemment pas mettre de charbon dans le filtre, puisque le charbon supprime le tanin et donc l’acidification de l’eau.[/spoil] C'est souvent à ce moment que l'on s’aperçoit que la plupart des racines ont la malencontreuse idée de flotter... eh oui, elles sont en bois ! Le délai avant qu'une pièce de bois veuille bien couler naturellement est très variable selon la nature du bois et la taille de la pièce (les plus grosses coulant souvent immédiatement) et peut aller de quelques jours à quelques mois. Si l'on a pas eu opportunité avant la mise en eau du bac de faire tremper la racine suffisamment pour qu'elle veuille bien rester immergée, il faudra alors la lester en attendant, soit par le dessus en posant des pierres dessus (pas forcément très esthétique), soit par le dessous en la fixant sur un support de roche (à l'aide colliers plastiques ou de vis inox par exemple). ​ Cachettes naturelles Les noix de coco permettent aussi de créer des cachettes qui ont beaucoup de succès y compris pour nos axolotls. Il suffit de les scier en 2 gros morceaux ou pratiquer une ouverture à la scie cloche puis de les vider en enlevant soigneusement toute la chair qui reste accrochée, et bien poncer les bords pour éviter qu'un axo s'y coupe. Les pierres Sans aller jusqu'à concevoir un décor entièrement minéral comme c'est fréquemment le cas pour des bacs de Cichlidés africains, l'emploi de roches et de pierres peut être intéressant. Certains loulous apprécient de pouvoir se cacher dans des cavernes et des grottes. On évite d'utiliser des pierres calcaires si l’on a déjà une eau dure avec un pH haut. Pour tester rapidement une pierre il suffit d’y déposer quelques gouttes de vinaigre ou mieux encore l'acide chlorhydrique qui s'achète facilement en pharmacie. S'il y a production de mousse ou apparition de bulles, la pierre contient du calcaire et ne doit pas être mise dans un aquarium d’eau douce. Les roches les plus courantes dans nos régions sont le granit, l'ardoise et le grès, les roches siliceuses, le schiste. Ces deux dernières pierres sont à éviter à cause de leurs bords coupants. Les pierres qu'on ramasse soi-même dans la nature doivent être frottées, grattées et bien lavées pour les débarrasser des hôtes indésirables ou de la terre qu’elles peuvent contenir. Un bain bouillant ne leur fera là encore pas de mal. Attention aussi d'éviter de ramasser des pierres qui ont des inclusions de divers métaux (cuivre par exemple) qui pourraient se dissoudre dans le bac. Évitez utiliser du sable ramassé au bord de la mer, tout comme le corail, ou les morceaux de coraux et les coquillages car ils sont calcaires certes mais contiennent du sel iodé (interdit pour nos axolotls) et modifient de façon importante les paramètres de l’eau. De plus les coraux sont coupants et les poissons s'y blessent. Les pierres aussi doivent être frottées, grattées et bien lavées pour les débarrasser des hôtes indésirables ou de la terre qu'elles peuvent contenir. On peut employer un nettoyeur à pression. Depuis de nombreuses années, les racines occupent une place de choix dans nos aquariums. Mais nombre d'entre nous ont déjà été tentés de faire face au prix parfois inabordable des racines proposées dans le commerce, en les prélevant eux-mêmes dans la nature. Cet article a pour but de vous guider dans le choix des essences de bois compatibles avec nos aquariums d'eau douce. Les feuilles de nos bacs: * La feuille de Cattappa (badamier): Très réputée parmi les aquariophiles, elle a diverses propriétés: -Antimycosique (fongicide : très actif sur les champignons) -Bactéricide -Antiparasitaire -Antistress * La feuille de chêne *La feuille de frêne * La feuille d’amandier (prunus alba) *La feuille de hêtre * La feuille de bouleau *L’osier *Le peuplier *Les fruits d'aulne : Ont la particularité de baisser très efficacement le PH, compter un fruit pour 15L. (Préférer les fruits d'automne, plus actifs que ceux du printemps). Toutes ces feuilles influent sur le ph en le faisant baisser vous ne pouvez les utiliser que si votre eau est trop dure pour vos axoltols ou bien avec d'autres espèces qui exigent une eau plus douce.

  • Axolotls et cie, Salamandre Maculée ou Ambystoma maculatum

    Ambystoma Maculatum Share Salamandre Maculée Salamandre fouisseuse particulièrement timide. L'animal est nocturne et difficilement observable même dans un terrarium car il ne sort que vers 2 - 3 heures du matin pour se nourrir. En hiver, on les maintient dans un endroit relativement sombre à des températures de 5 - 7° C . Celles-ci deviennent alors très actives toute la journée. APPARENCE : Cette salamandre facile à reconnaître est gris foncé à noire sur le dessus avec une rangée de taches jaune vif de la bouche à la queue. Elle est gris bleuté sur le ventre. Sa peau est lisse, humide et non protégée. La queue est longue et épaisse. La Maculatum ressemble à salamandra salamandra, sauf que cette salamandre est moins massive et ne possède pas de glandes parotoïdes. ORIGINE : C'est une salamandre dont la taille varie entre 10 et 25 cm dans son pays d’origine (l’Amérique du nord et les Provinces canadiennes de l’Ontario, du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ile-du-Prince-Edward ). On la retrouve surtout dans les forêts de feuillus ayant une couche épaisse de matière organique. Cette espèce est répartie dans tout l'est de l'Amérique du Nord. Cette salamandre ne supporte pas la chaleur, et dans son pays d'origine est déjà active entre les plaques de neige à des températures de l'ordre de 2-3° C. MŒURS : Le jour, elle reste dans l'obscurité humide de la forêt, cachée sous une bûche ou une pierre et parfois dans le terrier d'un autre animal. La nuit, elle sort pour chercher sa nourriture sur le sol de la forêt. Celle-ci est composée de larves, vers, limaces, araignées, mille-pattes et autres petits insectes. Elle repère ses proies grâce à son odorat et sa vue. Elle adopte aussi ce comportement dans un terrarium où elle passe la majorité de son temps enfouie sous les feuilles ou la terre et ne mange que des proies vivantes qu’elle attrape la nuit ou par temps sombre. Cette salamandre hiberne pendant les mois d'hiver si la température descend sous les 5° C. En captivité, l’hibernation n’est pas obligatoire si l’on ne désire pas de reproduction. REPRODUCTION DANS LA NATURE : Elle atteint samaturité sexuelle à partir de l’âge de deux ans. Elle se reproduit très tôt au printemps dans l'eau où elle dépose des grappes d'œufs qui deviendront des larves. Elle change d'habitat selon la période de l'année; au printemps, elle s'accouple dans des étangs temporaires ou permanents et en été, elle migre vers les forêts mixtes et caducifoliées. Pour aller des étangs de reproduction aux forêts, elle passe par des couloirs de migration avec eaux dormantes et sols humides. Dans son pays, c’est durant les nuits d'avril et de mai après la fonte des neiges que l'on peut l’observer dans des étangs, en pleine saison d'accouplement. Le mâle exécute un rituel complexe pour séduire la femelle. La femelle est courtisée par plusieurs mâles. La parade nuptiale semble être déclenchée par les pluies de printemps ou leur alternance avec des périodes plus sèches. Certaines sources indiquent que cette salamandre est fécondée en automne et vient pondre au printemps dans des mares temporaires ou permanentes. Mais alors pourquoi y’a t’il parades nuptiales de la part des mâles au printemps sur les points d’eau et dépose de spermatophores ? (photo à intégrer) Pendant la parade nuptiale, le mâle guide la femelle par de petits coups de tête vers le spermatophore qu'il a déposé sur le fond de la mare. Elle dépose ses œufs sous forme de paquets gélatineux de la grosseur du poing et les fixe à des plantes aquatiques (Cela ressemble fortement à des pontes de grenouilles rousses). La femelle est capable de pondre plusieurs centaines d’œufs par paquets de 1 à 250 œufs. Certaines larves se transforment en adultes à la fin de l'été tandis que d'autres passent l'hiver enfouies dans la boue au fond de l'eau et se transforment à la fin du deuxième été. MAINTENANCE : Comme la salamandre tigrée, la salamandre maculée se maintient très bien en captivité à température ambiante ou fraîche. Celle-ci craint particulièrement la chaleur, donc surtout pas de chauffage du terrarium. De plus, comme l’animal est nocturne et timide, il n’est pas nécessaire d’éclairer. Si un éclairage est mis en place pour les plantes il faut impérativement aménager des cachettes et vérifier qu’il ne chauffe pas l’espace. Rappel : ces animaux s'observent, mais ne se manipulent pas. Le terrarium ne doit pas forcement être immense. Une dimension au sol de 60 cm par 40 cm est acceptable pour deux salamandres. La nourriture vivante proposée doit être adaptée à la taille de l’animal et ne pas posséder de carapace trop épaisse (Il faut donc éviter les vers de farine peu nutritifs et certains coléoptères). Se méfier aussi de certaines araignées très venimeuses et autres myriapodes qui peuvent être dangereux. Cette salamandre est capable de jeûner plusieurs semaines en période très fraîches. Comme substrat, une épaisse couche de terre de bruyère (son acidité naturelle empêche les moisissures de proliférer) mélangée à un peu de terre de forêt. Celle-ci doit être maintenue humide par pulvérisation et non détrempée. Pour finir, une couche de feuilles mortes, des plaques de mousse de forêt et quelques écorces sont les bienvenues. Cette salamandre ne grimpe pas aux vitres, mais un couvercle grillagé sur le terrarium est nécessaire à la bonne ventilation de l’ensemble et au maintien des insectes qui tenteront toujours de s’évader. Pour la reproduction, il est nécessaire d’ installer un point d'eau d'une taille importante. Il ne doit pas être profond, mais il doit comporter de fins branchages pour éviter les noyades et avoir des points d’ancrages pour les paquets d’œufs. REPRODUCTION EN CAPTIVITÉ : Elle peut être difficile car il faut vraiment reproduire les conditions naturelles de leur milieu sauvage de vie avec des cycles biens marqués de périodes froides, pluvieuses… Pour cela, le mieux est d’installer un bassin en extérieur avec un enclos capable d’empêcher toute évasion et de laisser faire la nature et les saisons. Cette expérience est à proscrire sous climat chaud et méditerranéen et doit se faire à l’ombre avec un nombre relativement important d’individus des deux sexes âgés de plus de deux ans. Le sexage des individus est un peu plus difficile à faire que chez ambystoma mavortium ou tigrinum.

  • Axolotls et cie, aloe vera, thé noir

    ALOE VERA et THE NOIR Share Connue par les Egyptiens comme la plante de l’immortalité et les Amérindiens comme la la baguette magique des cieux, l’aloe vera offre un large éventail de propriétés curatives étonnantes – dont certaines que vous connaissez déjà certainement. Vous pouvez même avoir votre aloe vera chez vous pour les petites urgences comme des éraflures, des coupures et des brûlures, mais saviez – vous que l’ aloe vera est n’est pas limité seulement à un usage topique et est en fait encore plus bénéfique pour votre corps lorsqu’elle est prise en interne ? L’Aloe vera contient plus de 200 constituants biologiquement actifs d’origine naturelle incluant des polysaccharides, des vitamines, des enzymes, des acides aminés et des minéraux qui favorisent l’absorption des nutriments. Selon The Journal of Environnemental Science and Health, l’aloe vera possède également des propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-fongiques qui aident le système immunitaire à nettoyer le corps des toxines et des pathogènes envahisseurs. Mais ce n’est pas tout ce qu'il a à offrir. ​ Des minéraux L’Aloe vera a des sels minéraux tels que le calcium, le magnésium, le zinc, le chrome, le sélénium, le sodium, le fer, le potassium, le cuivre et le manganèse. Ces minéraux travaillent ensemble pour stimuler les voies métaboliques (rassurez vous le cuivre est en quantité infime). ​ Action laxative Prévient la rétention des liquides. L’Aloe vera contient des enzymes importantes comme l’ amylase et la lipase qui favorisent la digestion par la décomposition des molécules de graisse et de sucre. Une molécule en particulier, bradykinase, aide à réduire l’inflammation. ​ Des vitamines Chose étonnante, l’aloe vera est l’une des rares plantes qui contient de la vitamine B12, qui est nécessaire pour la production de globules rouges. C’est une excellente nouvelle pour les végétariens et les végétaliens en particulier, qui ont tendance à ne pas consommer des quantités suffisantes de vitamine B12. L’aloe vera est également une source de vitamines A, C, E, d’acide folique, de choline, B1, B2, B3 (niacine) et B6. ​ Des acides aminés L’Aloe vera contient 20 des 22 acides aminés essentiels qui sont requis par le corps humain. Elle contient également de l’acide salicylique, qui combat l’inflammation et les bactéries. Vertues anti fongiques et anti stress : protection du mucus de la peau. ​ COMMENT PREPARER L'ALOE VERA POUR NOTRE AQUARIUM: Après avoir épluché la feuille d'Aloe Vera, on coupe en petits morceaux le gel obtenu dans un récipient creux, on y ajoute un peu d'eau pour pouvoir passer au mixeur plus facilement et obtenir un liquide plus commode à utiliser en aquariophilie. On le filtre pour garder un liquide homogène puis on le conserve dans une bouteille au réfrigérateur ; il peut se conserver cinq jours. Un changement d'eau partiel hebdomadaire de 10 % est également recommandé lors de son utilisation. Dans le cas d'obstruction intestinale, d'hydropisie, on peut le mélanger dans la nourriture . On peut aussi laisser un petit morceau de gel dans l'aquarium jusqu'à sa complète dissolution. Attention à ne pas dépasser certaines doses ! Voir ci-dessous. ​ ​ ​ ​ Les principes actifs de l’Aloe vera C’est au cœur de la feuille que se trouve le gel incolore et translucide, matière première active de la plante et véritable trésor caché de l’aloès. La composition de l’Aloe vera, comme celle d’autres plantes médicinales, est très riche, plus de 160 composants reconnus à ce jour : acides aminés, acides organiques, anthraquinones, enzymes, lignines, minéraux, polysaccharides, saponines, stéroïdes, vitamines, tanins, vitamines, et même des protéines. Utilisez du jus d’Aloe vera pur à 99,8%. ​ L’Aloe vera possède des vertus de phytothérapie qui nous intéressent plus particulièrement en aquariophilie. A savoir : anti-stress, bactéricides puissants, analgésiques, reconstituant de l’épiderme (dans notre cas, le mucus si sensible), ​ A noter Le jus d’Aloe vera se trouve dans toutes les Herboristeries (vous pouvez vous préparer votre jus vous-même comme vu plus haut). Le prix est de plus ou moins 15 euros le demi-litre à 99,8% (sans la peau surtout). Diluez le à environ 45% et versez régulièrement 5 à 10 ml pour 100 litres d’eau. Prenez garde aux produits de contre-façons. En effet, il y a différente qualités d’Aloe suivant que le jus est tiré de la feuille ou pas. Prenez des produits de marque pour avoir le résultat escompté … ​ ​ "Concernant l'argent colloïdal, on dispose, en médecine humaine, de preuves d'inefficacité dans certains cas (n'empêche pas les infections de l’œil pendant une chirurgie), et de preuves de sa toxicité. En ce qui concerne les axolotls, on a en plus le risque de précipitation de minéraux sur les branchies, avec de possibles conséquences respiratoires. J'aurais tendance à éviter son usage. " Sylvain Larrat Donc à utiliser avec beaucoup de modération et ne pas banaliser. ​ [Concernant l'Aloe Vera Le Docteur Sylvain Larrat préconise des précautions car en cas de surdosage des brûlures ont été observées chez les humains, de plus de nombreux produits vendus actuellement contiennent un pourcentage bas de la plante.] ​ "J'ai un intérêt particulier pour les plantes médicinales et les plantes toxiques. Quand on creuse un peu dans ce domaine, on se rend compte que les vendeurs de plantes n'ont aucune obligation de vendre un produit efficace, et pas non plus besoin de démontrer une quelconque efficacité. Parmi les informations circulant sur internet, je suis parfois effrayé de voir qu'il n'y a pas de tri de ce qui peut être dangereux. Certaines plantes d'usage traditionnel (seneçon jacobée contre les saignements de nez) sont aussi cancérigènes. Les lectures sur le thème des alcaloïdes pyrrolizidiniques sont intéressantes. Quand je sélectionne un médicament pour un axolotl, ma préférence va aux médicaments sécuritaires pour cette espèce, ou à ceux qui ne sont pas dangereux pour les poissons." ​ Sylvain Larrat Si vous souhaitez acheter votre préparation toute faite voici une marque vérifiée, en contactant Marjolaine vous pourrez bénéficier de remises. classeaum@gmail.com Les unités de fabrication de Forever Living Products sont certifiées selon des normes de qualité internationales : ISO14001 (Gestion de l'Environnement : Réduction des déchets, des coûts et des risques) ISO 9001 (Gestion de la Qualité) OHSAS 18001 (Santé et Sécurité des salariés) Pour leur pureté, les produits de la Société Forever Living Products sont les premiers dans les années 80 à avoir reçu le Label du IASC (International Aloe Science Concil). Cette organisation garantit que la teneur en micro nutriments dans la Pulpe d'Aloès Vera est identique à celle du mucilage dans une feuille fraîche. Voilà les infos importante (certifications de normes de qualité internationales et label) Thé noir Le thé noir est également utilisé par nos confréres anglais et americains car il s'agit d'un excellent anti fongique (anti mycoses) pour nos loulous et poissons. Il faut laisser un sachet infuser en eau bouillante, par exemple dans une tasse, puis refroidir et diluer dans 10 litres et mettre l'axolotl dans ce bain pendant 20 minutes.

  • Ceratohprys-cranwelli | France | Axolotls et Cie

    Ceratohprys Cranwelli Share Photo de Justine Gaïa Leroy

  • Axolotls et cie, L'art autour de l'axolotl

    Haut de page dessin dessin Share L'AXOLOTL ET L'ART L'AXOLOTL INSPIRE... http://maudeux.canalblog.com/archives/2010/09/08/19011015.html Bande dessinée sur l'axolotl Merci à Maliki pour le partage de sa BD sur notre site. Voici le lien et vous pourrez ainsi également consulter ses autres BD. http://maliki.com/strips/axolotl-2

  • Vers-ancres-branchies | France | Axolotls et Cie

    DIVERS POUX ​ Les poux qui peuvent élire domicile sur différents aquatiques, sont des crustacés parasites vivant en eau douce. On retrouve plusieurs types de poux comme : l'argulus ou pou de carpe, le livoneca, le lernaea (ver ancre). ​ La plupart de ces parasites externes des poissons sont visibles, il suffit simplement de bien les identifier pour ne pas infester votre aquarium. Comme de nombreux parasites, ils sont souvent contagieux et il est difficile d'en venir à bout. Share Vers ancres ​ Ces vers sont introduits dans votre aquarium via les poissons (ou d'autres axolotls infectés), bref par des êtres vivants. Ils sont en réalité des crustacés, donc les traitements concernant les vers ne fonctionneront pas. Ce sont uniquement les femelles qui parasitent le poisson en se nourrissant de leur sang. Leur tête s'ancre par un crochet dans la peau de leur victime. Leurs œufs sont assemblés en filament et flottent à l'autre extrémité du corps. C'est un pou très ravageur, on peut facilement l'apercevoir à l'oeil nu, car le lernaea mesure jusqu'à 1 cm, il ressemble à un bâtonnet brun ou blanc, il est aussi de forme allongée. Ce parasite a l'avantage de ne pas se transmettre d'un poisson à un autre, il n'y a donc pas de risque de contagion. Cependant, il est impératif de traiter le sujet. Malheureusement, le traitement est souvent inefficace (principalement sur les poissons), car les parasites restent accrochés et le poisson meure de ses blessures, même si les parasites sont exterminés. Il est néanmoins possible d'essayer d'arracher les parasites avec une pince à épiler sur les axolotls et de soigner la plaie. Voici ce que préconise un vétérinaire spécialisé auquel j'ai posé la question, cela pourra certainement aider votre propre vétérinaire :"Si c'est pour traiter des axos alors l’idéal est de retirer les vers visibles manuellement car on ne voit que les femelles( des vers ) et cela aide à casser le cycle. Il faut surtout procéder à l’extérieur de leur aquarium car l'arrachage peut faire exploser la poche (saccule) des œufs et les aider à se propager dans tout l'aquarium ! Ensuite il faudrait faire un bain avec du Lufenuron " (produit disponible chez le vétérinaire uniquement) . ​ ​ Un autre protocole consiste à procéder à un bain de sel permanent (les vers ancres n'apprecient pas du tout le sel) et traiter avec de l' Aradol JBL pendant une semaine (produit disponible en animalerie et internet). (ou si traitement dans l'aquarium car infestation changer 30% de l'eau après une semaine de ce traitement. (posologie sur le flacon, s'achète en animalerie ou sur internet), puis procèder à 3 jours de traitement au témérol (en bac infirmerie cette fois). La première solution a fait ses preuves et a suffit. Évitez de nourrir les axolotls à base d'aliments vivants pour esquiver une quelconque contamination, certains poux se transmette nt par ces derniers. Merci à Marie pour ces photos l'Argulus ou poux de carpe Ce petit parasite mesure 5 mm de diamètre, il est de forme ovale et fortement aplatie. Il est équipé de deux ventouses, il se fixe sur l'axolotl par sa bouche. Une trompe lui permet d'aspirer les liquides corporels de l'axolotl ou du poisson qu'il parasite. Les poux de carpe percent la peau de leur hôte avec un aiguillon. Un poison se libère alors et provoque une inflammation douloureuse et des gonflements, cela peut également entraîner une paralysie chez l'axolotl ou le poisson. Le pou va aspirer le sang de l'aquatique. Une fois à maturité l'argulus ou pou de carpe quitte son hôte pour aller pondre 20 à 250 œufs. Les œufs éclosent au bout de trois semaines. Ils se reproduisent librement dans l'eau et le pou recherche un autre hôte pour se nourrir. Symptômes Le parasite est très contagieux d'un axolotl (ou poisson) à un autre, toutefois, il peut être véhiculé par des aliments vivants prélevés dans les étangs. L'aquatique infesté est très agité, craintif, il se frotte sur les décors pour se débarrasser des poux et nage à toute vitesse. Ils sont souvent affaiblis et peuvent de ce fait, contracter d'autres maladies. Des points rouges peuvent surgir au niveau des fixations du parasite. Pour éradiquer les poux de carpe, il est impératif d'utiliser des anti parasitaires. Placez l'axolotl infesté dans un bac de quarantaine durant une journée. Pour être assuré d'avoir tué les parasites, mais aussi les œufs, n'oubliez pas de vidanger et de désinfecter les bacs ou aquariums concernés.

  • Axolotls et cie, Substrats pour axolotls

    Haut de page substrats substrats Choisir le sol Share Tableau de calcul de volume de sable à installer Bien choisir le sol de votre aquarium : Il s’agit ici d’un support sur lequel se développe un organisme, donc nos fameuses bactéries nettoyeuses et nécessaires à la vie dans l’aquarium. Il faut bien en définir la substance, le matériau, concernant cette couche de surface du sol. C’est un élément nécessaire aux axolotls : d’une part il évite la réflexion de la lumière sur la paroi vitrée du sol, et d’autre part permet une accroche pour les petites pattes toutes fines des axos (pattes vous avez pu le remarquer non équipées pour la course) ce qui évite de trop solliciter les muscles peu développés des loulous. Un autre aspect reste l’esthétique générale quoi de plus beau qu’un aquarium avec un fond naturel et permettant la plantation de nombreuses plantes. Un aquarium étant un microcosme, autant reproduire autant que possible des décors naturels. En revanche pour des jeunes axolotls de moins de 10 cm il vaut mieux éviter la présence de tout sol tout simplement car il pourrait lui provoquer une occlusion. Le sansibar étant ultra fin ne pose pas de problème en revanche. Ce souci se pose également pour les plus grands avec les galets et cailloux. L’axolotl possède une ouverture de bouche énorme cependant le cloaque ne dispose pas d’autant de marge, ce qui signifie clairement une occlusion pour le petit chou. Il mange sa nourriture en aspirant il se retrouve donc régulièrement avec du sable dans l’estomac donc autant veiller à ce que la granulométrie de celui-ci soit adaptée, une granulométrie inférieure ou égale à 0.5 mm semble parfaite voire 0.8mm. Des gravillons plus grands pourront peut être ressortir mais créer des micros lésions sur l’intestin ou même les parois stomacales. Ne mettez rien sous votre sable comme l’on peut fréquemment le faire pour les poissons, ni engrais ni tourbe, ni substrat tout en un d'ailleurs, car cela est nocif pour les axolotls (certains créent des agglomérats et d’autres contiennent du fer destructeur pour le foie des axolotls). Choisir son sol Évitez les sables de vivarium,utilisés pour les reptiles et divers lézards, ils ne sont pas prévus pour séjourner sous l’eau les détourner de leur utilisation première peut entraîner des effets négatifs sur la matière qui peut se désagréger ou distribuer dans l’eau des éléments nocifs. Quelques exemples de sols conseillés et déconseillés… du sable fin que vous trouverez aisément chez un pisciniste. Le sable utilisé pour les filtrations des pompes de piscine est parfait et économique puisque les sacs de 25kg s'achètent dans différents magasins de bricolage et chez les piscinistes aux alentours des 8 euros. Le sable noir spécifique aquarium et ne contenant ni quartz ni colorant. Aqualux Concept a de nouvelles couleurs dont du sable totalement noir ! Microbilles couleur caviar chez aqualuxconcept cliquez sur l'image Les micro billes Qui existent en différents coloris mais il faut bien choisir celles à usage strictement aquariophile. Des cas d'occlusion viennent de nous être rapportés dernièrement, donc prudence avec l'usage de la microbille... Sable fin comme le sansibar disponible chez M. Brico**** Les quartzs sont interdits pour deux raisons : la présence de métaux dans les composants et également les petits bords tranchants des éléments pouvant causer des dommages internes. (Cliquez sur les images pour être redirigé vers le site marchand) Dans certains pays il est très commun d'utiliser des tapis de mousse je vous mets donc une image avec un lien. Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une mousse noire qu'elle contient du charbon tout est précisé sur les intitulés. Calculer le volume en sable qu'il vous faut acheter pour garnir votre aquarium. Admettons que votre aquarium mesure 150 cm par 50 cm de profondeur et que vous vouliez 4 cm de hauteur de substrat. Donc l'on calcule ainsi : 150 x 50 x 4 = 30 000 30 000/1000 = 30 kilos de sable. S'il s'agit de micro billes elles seront plus légères il faudra donc prévoir moins. Cliquez sur les images pour commander

  • Axolotls et cie, l'euthanasie

    EUTHANASIE Share Ça n'est pas un sujet sur lequel il est facile de disserter mais quand on a des animaux il faut l'aborder. Première méthode : Huile essentielle de clous de girofle. Lors d'une maladie incurable, il peut arriver que vous souhaitiez euthanasier votre axolotl ou poisson pour éviter de le laisser souffrir inutilement. Le choix d'euthanasier un animal est une décision difficile à prendre, mais si vous estimez qu'il est préférable de mettre fin à la vie de votre axolotl, dans ce cas, il est possible de réaliser cet acte de façon éthique et sûre. Il suffit de vous procurer en pharmacie, ou magasin bio, de l'huile essentielle de clou de girofle (ou de giroflier), qui contient en moyenne entre 60 et 95 % d'eugénol, une substance active au pouvoir anesthésiant (produit en vente libre). A forte dose, l'axolotl fera un surdosage anesthésique entraînant la mort. La dose recommandée pour une euthanasie est de 20 gouttes (1 mL) d'huile essentiel de clou de girofle pour un litre d'eau. En pratique : Dans une cuve de volume adapté, verser la quantité nécessaire d'eau provenant de votre aquarium ; Verser l'huile de clou de girofle (1 mL/L). Vous pouvez éventuellement faciliter la dispersion de l'huile, en la pré diluant dans 5 fois son volume d'eau chaude ; Bien agiter le mélange eau/huile avec un fouet de cuisine pendant au moins 5 minutes ; Transférer votre axolotl à euthanasier dans cette cuve, puis placer un couvercle au dessus ; Rapidement, votre axolotl va perdre son équilibre, devenir inconscient, et s'arrêter de respirer ; Laisser votre axolotl dans cette cuve d'euthanasie, pendant au moins 30 minutes après l'arrêt complet des mouvements respiratoires. Seconde méthode : Pour ce genre d'acte, il est préférable de consulter un vétérinaire. Dans ce cas, les vétérinaires recommandent l'usage de la benzocaïne (délivrance uniquement sur prescription vétérinaire cf https://www.vetofish.com ) . N'oubliez pas que l'axolotl ressent la souffrance et la peur. Certes pas comme un mammifère, mais il possède quand même des sensations et des émotions primaires. Tuer un poisson ou axolotl sans le faire souffrir, c'est possible. Mais ça ne se fait pas n'importe comment. Le taper violemment ou le mettre au congélateur est A PROSCRIRE! (le clou de girofle est connu depuis de longues années dans le milieu aquariophile, il y a 22 ans c'était déjà chose commune, alors pourquoi utiliser des méthodes barbares?) Car à moins de ne lui couper le cerveau, l’axolotl ou poisson ne mourra pas immédiatement. En cas d'échec sa souffrance serait intolérable. Pour le congélateur, on a tendance à penser que le froid va "endormir" l'axolotl en douceur. Il va s'endormir, certes, mais dans la souffrance, son corps perclus de lésions provoquées par le gel. Car des cristaux vont très rapidement se former dans son système sanguin, ( contrairement à la baisse plus légère subie dans un réfrigérateur et qui le plonge juste dans un état léthargique) Alors oui vous ne le voyez pas, loin des yeux loin du cœur... Mais ça reste très cruel. Idem, ébouillanter l'axolotl ou le poisson et autres idées de ce type sont à oublier à tout prix. Quand à le jeter vivant dans les toilettes et tirer la chasse... :? BREF. POUR EUTHANASIER VOTRE AXOLOTL/ POISSON, la seule technique reconnue comme "euthanasie" (mort douce et sans douleur) est la technique du clou de girofle . Voici une seconde méthode toujours avec les clous de girofle, j'ai eu hélas à l'utiliser deux fois il y a une quinzaine d'années quand l'on n'utilisait pas l'huile essentielle de clous de girofle. * Prenez 20 clous de girofle, mettez-les dans une petite casserole. Faites bouillir 15 minutes, pas moins. * Laissez refroidir. Retirez les clous, mais ne les jetez pas tout de suite, ils pourraient servir. * Mettez le poisson/axo malade dans un petit récipient (tupperware de un litre) * Versez doucement un peu d'eau parfumée aux clous de girofle dans l'eau. (Il doit nager dans 25% du produit / 75% d'eau) * Attendez. * Si rien ne se passe en 10 minutes, rajoutez une dose et attendez à nouveau. Le poisson va ralentir sa respiration et s'endormir doucement. * continuez jusqu'à ce que le poisson nage dans 75% de produit - 25% d'eau * Quand vous êtes sûr qu'il dort profondément, mettez-le directement dans l'eau aux clous de girofle restante. Cette surdose le tuera en quelques minutes et sans douleur. QUESTIONS QUE L'ON PEUT SE POSER L'eau bouillie avec des clous de girofle sent très fort, est-ce que ça ne dérange pas le poisson? Non. Le poisson ne s’affole pas quand il prend ses premières respirations de produit. Il ne semble ressentir aucune douleur ni aucun stress. J'en conclus que, s'il "sent" peut-être le produit, il n'en "souffre" pas. L'axolotl ou le poisson se rend-il compte de ce qui lui arrive? Ça dépend des animaux. certains tombent sagement au fond et s'endorment rapidement, d'autres doivent sentir qu'il se passe quelque chose d'anormal et s'agitent, tournent en rond... Cependant, ce n'est pas de la "douleur", mais du stress. Mon axo était bien endormi. Je lui ai donné la dose létale, il a frémi et a respiré très fort! Il a presque convulsé! A-t-il souffert?! Non. Il dormait, ces soubresauts n'étaient que nerveux et en aucun cas volontaires, les poissons et axolotls ont le réflexe de nager, d'où les légers sursauts. Mon axolotl ne semble plus respirer. Est-il bien mort? Même s'il ne semble plus respirer du tout, un axolotl peut être encore vivant. Pour parer à cela, il faut utiliser le système du "bong" : l'axo est dans son eau, dans un récipient métallique (la petite casserole utilisée pour faire bouillir l'eau par exemple). Je le laisse tomber au fond, j'attends une minute ou deux, et je donne une violente pichenette contre le métal. Le bruit fort résonne, et l'axolotl ou le poisson, s'il est encore en vie, a un sursaut nerveux. Si au bout de deux essais vous ne voyez pas la moindre réaction, vous pouvez être sûr qu'il est bien décédé. Je voudrais que mon axolotl meure très lentement et ne se sente pas du tout partir... Là, les clous de girofle bouillis ont leur utilité. Placez le poisson dans un petit bocal (pot de confiture, ou autre) et dans un bac avec quelques litres d'eau pour un axolotl, mettez-lui une petite dose d'eau bouillie (15%) pour commencer à l'endormir, et mettez les clous dans l'eau. Ils diffuseront leurs produits actifs doucement, le poisson/l'axolotl mourra en quelques heures. Dans l'idéal, à faire le soir pour trouver l'axolotl/ poisson mort le lendemain... Pourquoi il vaut mieux euthanasier en douceur quand l'animal est condamné? Il y a plusieurs solutions, faisons un comparatif : 1/ Je prends mon poisson malade, je le jette aux toilettes et je tire la chasse est équivalent à : je prends mon vieux chien malade, je l’abandonne dans les bois et si il met des jours à mourir et qu’en plus il transmet sa maladie à toute la forêt je m’en moque. En seriez-vous capable ?? 2/ Je laisse mon poisson malade dans mon bac jusqu’à ce qu’il meurt est équivalent à : je laisse mon vieux chien malade sans soins et je le regarde dépérir jour après jour. Avec le risque de contamination de tout l'aquarium Alors quand vous savez qu'il n'y a plus rien à faire et que sa mort est inévitable, offrez lui une mort douce... SVP Arrêtez d'utiliser le congélateur pour l'euthanasie.

  • Axolotls et cie, plantes

    PLANTES COMPATIBLES AVEC NOS AXOLOTLS EN EAU FROIDE Share Les plantes participent à l’esthétique mais également et surtout à la santé de l’aquarium en absorbant des déchets et composés organiques et en produisant de l’oxygène. Les plantes offrent également des cachettes et d’agréables hamacs pour nos loulous. Et sont utilisées comme lieu de ponte. Elles déstressent les axolotls et leur permettent de s'y accrocher en cas d'aérophagie comme dans la nature, )et sans avoir à les stresser d'avantage en les plaçant en tupp ou bac plastique) Elles auront comme caractéristiques : Robustesse Enracinement profond ou plantes flottantes; Croissance si possible moyenne ou rapide; Adaptation aux températures recommandées pour les axolotls; Autres considérations plus générales : éclairage adapté à la croissance de la plante en question + esthétique + taille (hauteur, largeur maximale ?) + tarif. Voici un groupe de plantes aquatiques (cliquer sur l'icône) Voici quelques exemples de plantes adaptées et éprouvées, avec leurs caractéristiques (mais il y en d'autres !) : 1) Vallisneria spiralis : lumière modérée à forte. Température : 18°C-26°C. pH : 6.5-7.8. Arrière-plan. Vallisneria spiralis est une plante d'arrière-plan ou même pour la zone intermédiaire. Elle est facile à maintenir. Idéalement, l'aquarium devrait être suffisamment haut pour l’accueillir (elle dépasse très souvent les 50 cms). Mais comme les feuilles sont très fines, si ce n'était pas le cas, Vallisneria spiralis ne ferait pas trop d'ombre aux plantes vivant en-dessous en flottant à la surface. La croissance de Vallisneria spiralis est rapide et des stolons sont constamment produits. Laisser légèrement dépasser le sommet du rhizhome au dessus du substrat. 2) Vallisneria gigantea : une plante d'arrière-plan ou pour la zone intermédiaire. Température : 18°C-27°C. pH : 6-9. Du fait de sa hauteur très importante (50 cm à 1 mètre et plus), elle est plutôt adaptée aux très gros bacs (où là, même avec une hauteur d'eau importante, les feuilles finiront probablement par flotter). Elle est très facile à maintenir à condition que l'eau ne soit pas trop douce. La croissance de la Vallisneria gigantea est rapide et des stolons (boutures par rejet) sont régulièrement produits. Laisser légèrement dépasser le sommet du rhizome au dessus du substrat. 1) Vallisneria Asiatica : Grâce à ses feuilles vertes en colimaçon, la Vallisneria americana var. asiatica donne un bel effet de contraste lorsque plantée en groupes. De 18 à 28 C°. Ph 6 à 8,5. Plante d'arrière plan. Facile à maintenir. Une taille de toutes vos vallisnerias est aisée une « coupe d’été » prendra 5 minutes à être réalisée. Lentilles d’eau, grenouillettes, pistias, etc sont également les bienvenues dans nos bacs. (Attention toutefois en ce qui concerne les lentilles d’eau qui peuvent vite devenir envahissantes). 3) Hygrophila polysperma : c'est la plante parfaite lors de la mise en route de l'aquarium. Peu regardante sur les paramètres de l'eau, sa croissance très rapide permet à la fois de réduire significativement nitrates et phosphates et donc d'offrir une concurrence de taille aux algues qui marquent souvent les premiers mois de la vie d'un aquarium et d'avoir un bac déjà joliment planté en seulement quelques semaines. La couleur et la forme des feuilles varient en fonction de l'éclairage (les feuilles supérieures ont par exemple une superbe teinte rosée). Arrivée en surface, elle a néanmoins tendance à se courber : aussi, il est utile à ce stade de l'étêter. Multiplication : il est possible de couper les rejets ou bien le sommet de la tige-mère (une bonne dizaine de centimètres permettra une reprise plus rapide) : on les laissera flotter quelques jours jusqu'à ce que de petites racines apparaissent et on enlèvera les éventuelles feuilles du bas avant de les enfoncer délicatement dans le sol. Croissance rapide, surtout si l’eau est dure. Voici une colle très efficace et non dangereuse pour coller des mousses ou diverses plantes sur vos décorations, rochers, etc. 4) Egeria densa : plante rustique à croissance ultra-rapide et grande productrice d'oxygène : elle absorbe une quantité importante de nitrates et de phosphates et secrète même des toxines freinant le développement des cyanobactéries (des bactéries ressemblant à des algues et pouvant photo synthétiser : on les appelait d'ailleurs autrefois "algues bleues"). Son développement étant ultra-rapide, il faudra veiller quand même à ce qu’elle n'obscurcisse pas les plantes vivant en-dessous (étêter lorsque la plante commence à se courber à la surface). Si la lumière vient à manquer, elle perd ses feuilles inférieures en ne laissant que la tige : pour éviter ce désagrément, il suffit de maintenir un petit espace de quelques centimètres entre chaque plante. Elle est parfaite lors de la mise en route de l'aquarium (concurrence de taille aux algues qui marquent souvent les premiers mois de la vie d'un aquarium). Les températures élevées ne lui conviennent guère sur une longue période et elle préfère une eau du côté alcalin. Multiplication : rejets latéraux à couper lorsqu'ils atteignent 10 à 15 cm. Un écart de 3 à 4 cm entre chaque tige permettra de laisser passer la lumière jusqu’au sol. 5) Mouss e de java (à attacher avec du fil de pêche ou à une souche ou une pierre) : forme une sorte de tapis. 6) Cladophora aegagropila : une boule d'algues qui absorbe les nitrates ? Et bien je dirais comme toutes les plantes, sauf que celle-ci peut amener l'algue filamenteuse dans l'aquarium si elle se détériore, donc attention... Eclairage intense vivement recommandé. pH : indifférent. Il est utile de la retourner régulièrement si on souhaite qu'elle garde sa forme initiale, et de « l’essorer ». de temps en temps pour la débarrasser des impuretés qu’elle a pu stocker. 7) L'Echinodorus bleheri est une plante à la fois belle et peu exigeante, mais il ne faut pas oublier de la tailler régulièrement afin qu'elle ne prenne pas trop de lumière aux plantes qui poussent sous elle. E. Bleheri supporte également bien les bacs faiblement éclairés : elle poussera d'elle-même en direction de la lumière. C'est une solitaire peu exigeante et facile à entretenir, que l'on soit aquariophile débutant ou expérimenté pourvu qu'elle ne soit pas mise dans un bac trop petit. Elle est parfois vendue sous le nom commercial de Paniculatus. 8) Ludwigia Repens : une plante à croissance très rapide si l'éclairage est bon / pH : 6.5-7.8. Eclairage: intense. Elle change de couleur en fonction de la puissance de l'éclairage (du vert au jaune en passant par le rose au plus près de la lumière). Eclairage intense recommandé pour une pousse optimale. 9) Riccia Fluitans : plante de surface qui apprécie l'eau froide et les nitrates produits par les poissons rouges. pH : 5.5-7.8. Eclairage : fort à très fort. Les poissons rouges la consomment mais, sous de bonne conditions (éclairage intense et ajout de CO2 recommandés), ils n'en viendront pas à bout tant elle pousse vite ! Remarque : il est aussi possible de la lester sur une pierre ou sur une souche grâce à du fil de pêche. 10) Anubia nana : très faible à éclairage modéré. La placer de préférence à l’ombre si l’aquarium est très éclairé. Sinon, sa croissance étant lente, des algues auraient tendance à se développer sur ses magnifiques feuilles puis à l'étouffer. Température : 22°-26°C. pH: 6.0 - 8.0. Elle doit être attachée à une pierre, à une roche volcanique ou à une souche. On peut la fixer avec du fil de pêche dans un premier temps, jusqu’à ce que les racines se soient fixeés sur le support choisi : éviter d’enterrer le rhizome (cela ferait pourrir la plante). Idéale au premier-plan. 11) Elocharis Acicularis demande une lumière plutôt intense à privilégier en premier plan de votre aquarium se multiplie par bourgeons, prospèrera dans un ph de 6,5 à 7,2 à des températures allant de 10 à 25°C de croissance lente. 12) Lilaeopsis brasiliensis , se place en premier plan également, avec un ph de 6 à 8 et d’une température de 15 à 26 °C, pour une croissance plutôt lente. 13) Lysimachia Nummularia se place au fond et sur les côtés pour un ph de 6 à 8 avec un éclairage intense et des températures entre 15 et 25 °C. Sa croissance est très rapide. Pour un KH entre 5 et 15. Sa croissance est rapide. 14) Hydrocotyle leucocephala : Croissance rapide, s'adapte facilement, pousse bien dans une eau relativement dure. Dès son installation dans l'aquarium, elle sera attirée par la lumière et la surface de l'eau sur laquelle elle se propagera. Peut fort bien être cultivée comme plante flottante non enracinée. Petit lexique de plantes de dennerle by didier crick a visionner en pdf 15) Ceratophyllum demersum est une plante strictement aquatique. Elle ne possède pas de racine et il est courant de la voir flotter dans l’aquarium, mais certaines de ses feuilles se transforment en organes d'ancrage (rhizoïdes)... On peut également la planter en bosquet. 16) Microsorum Pteropus var. Windelov var. Windelov 17) Althernanthera Reineckii Le dessous des feuilles de Alternanthera reineckii forme un contraste plein d'effet avec le vert végétal de l'aquarium, surtout si la plante est disposée en groupe. Une lumière intense accentue la coloration rouge des feuilles. La plupart des Alternanthera sont difficiles à cultiver en aquarium, mais celle-ci est assez accommodante.

  • Guide-rapide-axolotl | France | Axolotls et Cie

    L'AXOLOTL EN RESUME Document complet à << télécharger ici Classification : Règne : animalia Embranchement : chordata Classe : amphibia Ordre : caudata Famille : ambystomatidae Genre : Ambystoma Espèce : mexicanum Statut il s’agit d’une espèce non domestique, non soumise au certificat de capacité, répertoriée en annexe II de la CITES. Cette espèce est inscrite depuis 2008 sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN et certains scientifiques estiment qu’elle pourrait disparaître dans les quelques années à venir. A noter que la variété albinos (donc peau blanche et yeux rouges) est considérée en France comme espèce domestique (c’est uniquement basé sur la couleur de l’animal, donc sur une même ponte, seuls les individus albinos n’ont pas besoin de certificat de cession, les autres couleurs, si). Origine géographique L’Ambystoma mexicanum est originaire du Mexique, plus précisément de deux lacs, appelés Xochimilco et Chalco. Malheureusement, avec l’extension des villes et l’augmentation de la population, il semble que ces lacs soient de plus en plus réduits, et se réduisent à quelques canaux. Des tentatives ont été faites pour reproduire et réintroduire l’espèce dans son milieu naturel mais son habitat se réduisant, sa fin proche semble inéluctable, et les effectifs sont plus nombreux aujourd’hui en captivité qu’à l’état sauvage. Mœurs C’est un animal plutôt nocturne, tout au moins crépusculaire et totalement aquatique tout au long de sa vie. Il marche au fond de l’eau plus qu’il ne nage, il faut donc privilégier la surface au sol à la hauteur d’eau. Dans son milieu naturel, il vit dans des lacs d’eau calme (pas de courant) et froide (l’eau dépasse rarement les 20°C et peut descendre jusqu’à 6°C, voire moins). Description L’axolotl est une salamandre néoténique, c’est-à-dire qu’il reste toute sa vie à l’état larvaire, conserve ses branchies et ne sort donc jamais de l’eau. Les branchies sont externes et sont au nombre de 3 de chaque côté de la tête. A la naissance, il mesure environ 8 mm, pour atteindre en moyenne 25/30 cm à l’âge adulte, en sachant que certains atteignent les 40cm. C’est un animal nocturne et peu remuant en général. Exclusivement aquatique, il combine trois types de respiration : par la peau, par les branchies, et par des poumons rudimentaires (ce qui explique qu’il remonte régulièrement à la surface pour aspirer de l’air). La première particularité des axolotls est la néoténie. Cela signifie que cette salamandre conserve ses caractéristiques juvéniles (branchies externes, voile caudal, doigts palmés et absence de paupières) à sa taille adulte. Plus important, elle peut se reproduire sous cet état larvaire une fois sa taille adulte atteinte. Une seule autre espèce du genre possède aussi cette capacité, il s’agit de Ambystoma andersoni, qui lui est bien plus actif, vit le jour et s'alimente de facon moins protéiné. et ne doit pas être hybridé avec l'ambystoma mexicanum pour éviter toute perte de l'espèce. Cette néoténie est dûe à l’évolution d’une glande thyroïde atrophiée et donc à l’absence d’une hormone interagissant avec les hormones de croissance, la thyroxine. La première hypothèse concernant l’atrophie de cette glande veut que les températures froides de leur milieu d’origine défavorisent la forme terrestre plus fragile. Car l’axolotl peut sous certaines conditions (hausse de la température, diminution du niveau d’eau, et surtout apport externe de thyroxine) outrepasser la néoténie et se transformer pour accéder à un stade adulte de vie terrestre. Il perd alors ses caractéristiques juvéniles et développe des poumons et des paupières pour se rapprocher physiquement du reste des espèces de son genre. Sa biologie change également du tout au tout, car même s’il vit désormais dans des zones humides, il devient strictement terrestre, voir fouisseur. On a d’ailleurs longtemps cru que Ambystoma tigrinum était la forme adulte de Ambystoma mexicanum. Il présente des sillons costaux très visibles à l’état adulte, sortes de creux, le long des flancs. Il possède 4 doigts aux pattes avant et 5 aux pattes arrière. Sa couleur naturelle est brune plus ou moins foncée. En captivité, on obtient différentes couleurs dont albinos (peau blanche, yeux rouges), dépigmenté (peau blanche, yeux noirs), doré (peau plus ou moins dorée, yeux rouges), et d’autres couleurs comme piebald (arlequin), la couleur copper crée aux USA et importée en Europe qui par contre vient d’une seule et unique souche, on a isolé d’un côté les individus forts et plus grands et de l’autre les plus faibles et petits (ces derniers plus sujets aux maladies diverses). De nouvelles couleurs apparaissent petit à petit. Et également de plus en plus de mosaïques, ce qui semble logique au vu du nombre croissant d'individus dans nos aquariums. Sa longévité moyenne est de 15 à 20 ans. Particularités de l’espèce Comme déjà abordé, cette espèce est néoténique, elle a progressivement perdu la capacité à passer de l’état larvaire à l’état terrestre, puisqu’elle n’en a plus l’utilité dans la nature. D’autres espèces telles que l’Ambystoma tigrinum peuvent être également néoténiques à l’occasion, quand les conditions extérieures ne leur permettent pas de sortir de l’eau, mais ce n’est pas le cas dans la majorité. Chez l’axolotl, un manque d’iodine produite par la thyroïde fait que l’animal est très rarement capable de passer à la phase terrestre. Une stimulation de la thyroïde par injection d’iodine ou de thyroxine (hormone thyroïdienne) peut provoquer artificiellement la transformation. Sous cette forme terrestre, il ne survit en moyenne que 3 à 5 ans, (quand il ne succombe pas à cette métamorphose). Sa seconde particularité, pour laquelle il est très étudié en laboratoire, est sa grande capacité de régénération. En effet, en cas de perte d’un membre, celui-ci repousse en quelques semaines, quel que soit l’âge de l’animal (même s’il semble que ce soit plus rapide chez un individu jeune). Cette repousse a également été observée lors d’études scientifiques sur la queue, les branchies, les lèvres et même certaines parties du cerveau et de la colonne vertébrale. C’est pourquoi cette espèce est très étudiée afin de comprendre cette capacité de régénération dans le but de l’appliquer à la médecine humaine. Maintenance Puisqu’il passe sa vie dans l’eau, l’axolotl doit être maintenu dans un aquarium (et non un vivarium !). Pour un couple, un aquarium de 160 litres convient mais il s’agit d’un minimum, il vaut mieux plus d’espace pour nos loulous que moins. L’axolotl est relativement territorial et l’aquarium devra donc être suffisamment grand si vous souhaitez faire cohabiter plusieurs individus sans qu’il n’y ait de « petites disputes ». C’est un animal de fond, la surface au sol de l’aquarium est donc plus importante que la hauteur d’eau (qui doit tout de même faire au moins la longueur du corps de l’animal ainsi que 10 à 15 cm de marge pour les axos sauteurs). L’aquarium doit contenir de vraies plantes (élodées, vallisnerias, microsorum, anubia, etc. vous pouvez consulter une liste de ces plantes dans la section maintenance) (À noter que l’axolotl sait aussi jouer les bulldozers et déraciner les plantes), des cachettes à sa taille (au moins une par individu), un substrat (sable fin) et un thermomètre pour surveiller la température de l’eau. La filtration est importante car l’axolotl produit pas mal de déchets. Cependant, c’est un animal d’eau stagnante à l’origine, ça n’est plus le cas mais il n’aime pas les courants excessifs, et un filtre trop puissant en produira et pourra stresser l’animal au point de lui causer des maladies à long terme. Le jet du filtre doit donc être « cassé ». Les plantes aideront à maintenir l’eau propre en filtrant en partie les déchets produits. L’eau utilisée peut être celle du robinet, qu’on aura laissé reposer 24 à 48 heures pour permettre l’évaporation du chlore (qui détruit les bonnes bactéries de l’aquarium). On peut également utiliser de l’eau de pluie, recueillie par exemple dans un bidon en plastique (si elle est trop douce KH trop bas y placer une pierre calcaire). Évitez l’eau qui a coulé dans des gouttières en zinc car l’eau peut être rendue toxique par ce métal. Comme pour toute installation d’aquarium, il faut respecter le cycle de l’azote avant de mettre les loulous dans l’aquarium, ce qui prend en général entre 4 et 5 semaines. L’éclairage n’est pas nécessaire à l’axolotl, il le stressera s’il est trop puissant mais indispensable pour les plantes qui participent à une bonne oxygénation de l’eau ainsi qu’une élimination des nitrates, et sont très esthétiques. Si vous pensez que votre axolotl est stressé par une lumière trop forte, vous pouvez ajouter à son aquarium des plantes flottantes (la Vallisneria ou les élodées peuvent pousser au point de couvrir en partie la surface de l’eau, ou des plantes de surface telles que Pistia Stratiotes ou la lentille d’eau utilisée par certains pour couvrir très rapidement la surface de votre eau). Mais relativisons nos axolotls sont désormais en eau claire et n'ont plus les pieds dans la vase, ils sont parfaitement adaptés à la vie en aquariums éclairés désormais. La question de mettre ou non un bulleur ? Tout dépend certains axolotls seront fortement stressés par celui-ci d’autres non à vous de voir avec les vôtres (sachant que le bénéfice est surtout visuel la meilleure façon d’avoir une eau oxygénée est de maintenir une certaine quantité de plantes et à la buse de sortie de pompe d’obtenir un petit remous qui permette de favoriser les échanges gazeux). Température L’axolotl vit à température ambiante et ne nécessite pas de chauffage. Une température de 16 à 18°C est parfaite, au-dessus, l’axolotl sera stressé et risquera de contracter des maladies. L’eau ne doit surtout pas dépasser 22/23°C car cela mettrait la vie de l’animal en danger. N’ayez pas peur si la température de votre eau baisse, l’axolotl ne craint pas l’eau froide au contraire. L’eau peut descendre jusqu’à 10°C sans aucune gêne pour les axolotls (rappelez-vous que leur habitat naturel se situe dans les eaux froides des montagnes). Le néon d’aquarium produit de la chaleur et augmente donc la température de l’eau. Préférez l’éclairage led autant que possible (entre 6000 et 7000 k pour obtenir le spectre solaire soit : blanc froid pas moins pas plus (risque d’algues) et l’intensité en lumens variera selon la profondeur et largeur du bac 850 lumens seront suffisant sur une petite portion de largeur 50 cm avec 40 cm de hauteur mais il en faudra au moins 1300 lumens sur une hauteur de 50 cm par 50 cm de large. A vous de choisir ampoules ou rampes. ​ Cohabitation L’axolotl peut cohabiter avec certains poissons pouvant vivre dans une eau froide. Le poisson rouge ne peut pas cohabiter avec un axolotl car il attaquerait ses branchies qu’il prendrait pour des vers de vase. On peut par contre sans problème faire « cohabiter » l’axolotl avec des petits poissons comme les guppys, ou les plattys, en sachant qu’ils lui serviront de temps en temps de repas (donc choix personnel) si vous incorporez des poissons veillez cependant à avoir observé une quarantaine d’au moins 15 jours s’ils viennent d’animalerie, le risque de parasitage, pour l'axolotl est du coup plus élevé avec ce type de cohabitation. ​ Nourriture L’axolotl n’est pas des plus difficiles à nourrir. Il peut se nourrir de vers de terre, (trouvables en magasin de pêche ou tout simplement dans le jardin mais de nos jours attention avec la pollution de nos terres, perso je n'utilise pas, de plus certains axolotls les digèrent très mal), (les vers de farine sont à éviter à moins d’écraser leur tête car ils possèdent de petites dents acérées capables de provoquer des lésions dans l’estomac de votre axolotl mais la chitine qu’ils contiennent reste un peu indigeste), vers de vase (vivants ou congelés pour les jeunes axolotls car passés leurs 10 cms ceci ne subvient pas aux besoins complets des axos), morceaux de poisson d’eau douce ou morceaux de cœur de bœuf (ces derniers plutôt dans le cas d’une convalescence ou reconstruction de pattes, etc car plus difficile à digérer) . La nourriture doit être à la taille de la bouche de l’axolotl car il ne mâche pas. Elle peut être donnée avec une pince, ou déposée au fond. On peut en effet habituer les axolotls à manger au fond en déposant la nourriture toujours au même endroit. Il existe aujourd’hui des pellets spécialement conçu pour les axolotls, vendu dans les animaleries spécialisées qui contiennent tous les éléments nécessaires pour une alimentation équilibrée et permettent de donner uniquement en « extra » les autres aliments cités plus haut. Le calcium contenu dans ces pellets stimule le système intestinal (évitant des constipations qui pourraient entraîner infections, prolapsus, etc.) et des vitamines nécessaires. Les jeunes axolotls doivent être nourris tous les jours. Quand ils atteignent 15 cm, on peut les nourrir tous les 2-3 jours. Vous verrez si un axolotl a faim lorsqu’il se déplace beaucoup dans l’aquarium. L'axolotl est un animal plutôt gourmand mais qui (en règle générale) sait réguler lui-même sa consommation d'aliments. Veillez à ne pas surnourrir votre axolotl adulte car certains sujets ont tendance à l'obésité. Le principe est donc de nourrir 1 à 2 fois par semaine, et à chaque nourrissage on donne jusqu’à ce que l’animal refuse (mes adultes ne réclament qu’une fois par semaine), plus l'eau est chaude plus les axolotls ont faim. Reproduction L’axolotl est facile à reproduire, avec ou sans stimulation. Tout d’abord, on peut voir la maturité sexuelle sur les axolotls de couleur claire par le bout des doigts qui devient noir. A l’inverse, chez les individus de couleur foncée, le bout des doigts est plus clair. Cette maturité intervient tôt dans le développement de l’axolotl, au bout d’environ 6 mois à un an, mais il vaut mieux attendre qu’ils aient atteint leur taille adulte, ou au moins atteint les 20 cm, avant de les reproduire. Pour distinguer les sexes, il semblerait que la femelle soit globalement plus ronde que le mâle, avec une queue proportionnellement plus courte, mais ces critères sont assez difficiles à observer. L’indice le plus flagrant se situe au niveau du cloaque, qui est plus renflé chez le mâle que chez la femelle. Femelle Mâle Pour stimuler la reproduction, certains abaissent la température entre 10 et 15°C pendant quelques semaines. Pendant cette phase, on peut séparer les individus mais ce n’est pas indispensable. Certains séparent uniquement leurs couples sans baisser les températures. Chez d’autres, même sans aucune stimulation sauf la réduction naturelle de la durée des jours, et un abaissement naturel de la température, les axolotls se sont reproduits. La période de reproduction a lieu plutôt à partir du début de l’hiver jusqu’au printemps, mais on peut déclencher une reproduction à peu près n’importe quand. Certaines années, les axolotls peuvent faire jusqu’à 6 ou 7 pontes. Pour se reproduire, le mâle dépose un ou plusieurs spermatophores (sorte de cône gélatineux avec le sperme au sommet) au fond de l’eau, et dirige la femelle pour qu’elle l’aspire avec son cloaque. Le spermatophore. Les œufs sont donc fécondés dans l’abdomen de la femelle. La femelle pond ensuite ses œufs un par un en les collant dans les plantes et sur le décor de l’aquarium. Elle peut pondre entre 50 et 500 œufs en une ponte. En moyenne une ponte tourne plutôt autour d’une centaine d’œufs. A noter que les œufs sont de la couleur de la femelle qui les pond. La couleur des jeunes apparaîtra au fur et à mesure du développement des embryons. ​ Les œufs sont ronds, transparents avec au centre l’embryon. On peut d’ailleurs observer son évolution par transparence. Les œufs se développent et éclosent en une à deux semaines, en fonction de la température de l’eau principalement. Les œufs doivent être séparés des adultes car ils seraient dévorés (les œufs ou les petits à l’éclosion). On place les œufs dans un bac (avec les plantes car tenter de les décoller les abîmerait) avec un bulleur de préférence car ils ont besoin d’une eau bien aérée. A l’éclosion, les petits ont leur sac vitellin à résorber, on ne les nourrit donc pas pendant les deux premiers jours, le temps de leur résorption. Les jeunes sont très affamés, il faut donc savoir qu’il y aura de la perte lors d’un élevage en groupe. On peut éviter cela en élevant les petits individuellement, mais ça demande beaucoup plus de temps. Les petits seront nourris au début avec des proies vivantes à la taille de leur bouche (ils ne sont stimulés les premières semaines que par le mouvement de leur nourriture et n’acceptent donc pas la nourriture inerte). Les nauplies d’artémias conviennent très bien. Des kits d’élevage d’artémias sont vendus en animalerie. Les jeunes axolotls grandissent assez lentement, une fois qu’ils mesurent 2 ou 3 cm ( à la sortie des pattes avant), on va pouvoir les nourrir avec des vers de vase décongelés. A cette taille, on les nourrit tous les jours. Une fois qu’ils ont atteint une dizaine de centimètres, on pourra les nourrir tous les deux jours, en passant à une nourriture plus riche et nutritive, comme les pellets. Certains réclameront encore tous les jours, chacun son rythme, nos axos sont tous différents. Lors de l’acquisition d’axolotls, veillez à ne pas mélanger d’animaux de tailles trop différentes. Maladies (Plus de détails en section santé et hôpital) Les jeunes étant particulièrement voraces, il arrive souvent d’avoir des animaux auxquels il manque un membre. Pas de panique, cela repousse très bien en quelques semaines, il suffit juste de surveiller l’apparition d’une infection ou d’une mycose. Infection : se présente sous la forme d’un noircissement ou d’une perte des zones lésées. Traiter avec un antibactérien aquariophile, en suivant la notice. Ne pas utiliser de produit contenant du vert de malachite, qui est toxique pour les amphibiens. On peut également utiliser du bleu de méthylène en bain, à raison de 2 à 4 mg de produit par litre d’eau (voir fiche bleu de méthylène pour éviter les erreurs de dosage). Mycose : se présente sous la forme d’une sorte de nuage cotonneux sur la peau de l’animal. A traiter à l’aide d’un antifongique aquariophile si le cas est très sévère sinon bain de sel sans iode (voir fiches maladies et soins). Flottaison : l’animal flotte à la surface et ne parvient pas à retourner au fond malgré ses tentatives. Cette situation est due à un stress dont l’origine peut être très diverse : courant dû à un filtre trop puissant, poissons nerveux qui les dérangent, bulleur, bruit, trop peu de cachettes, pas assez de plantes, mauvaise qualité de l’eau, nourriture en excès, occlusion, éclairage trop important, surpopulation, etc. Le stress infligé à l’axolotl le fait flotter et flotter le stress, il faut donc briser ce cercle vicieux. La solution est simple, il suffit d'isoler l’animal dans un bac d’eau fraîche (l’idéal étant 10-15°C) avec juste assez d’eau pour que ses pattes touchent le fond. Il faut le laisser dans ce bac quelques jours sans le nourrir car il se remettrait à flotter. Il faut ensuite déterminer l’origine du stress avant de le réintégrer dans son bac habituel pour éviter une rechute. Dans la plupart des cas les axolotls adultes sereins ne flottent pas mais si cela arrive et que vous ayez assez de plantes pour qu’ils s’y agrippent autant préférer cette solution naturelle à un stress supplémentaire en l’isolant. "NON AU TUPP BAC/ POUR UN RIEN !" Budget A l’achat, un axolotl n’est pas très cher, entre 10 euros et 35 euros selon que ce soit chez un particulier ou en animalerie. L’achat le plus onéreux est l’aquarium, d’au moins 160 litres pour un couple, mais il existe de bonnes occasions sur le net. Il faut ensuite acheter un filtre (3 fois en débit la contenance du bac pour un bac de 200 litres 200 x 3 = 600 l/h pour la pompe) et des plantes. Ce n’est pas un animal très coûteux à entretenir, puisqu’il ne demande pas de chauffage et son alimentation peut être achetée en animalerie et au rayon poissonnerie. Une fiche est disponible avec les aliments que vous pouvez donner à votre loulou. En bref Si on se donne la peine de lui offrir la place dont il a besoin, l’axolotl est un animal très agréable à observer qui n’a pas peur de se montrer dès que les conditions sont réunies. Il marque les esprits, plaît beaucoup ou déplaît tout autant, mais il ne laisse jamais indifférent.

  • Axolotl | Axolotl Domestique | France | Axolotls et Cie

    Axolotls et Cie est un site web dédié principalement à l'axolotl, mais également à d'autres cousins amphibiens, certains articles concernent aussi les autres aquatiques vous le découvrirez, même si le thème principal du site reste l'axolotl. Vous pourrez découvrir sa maintenance complète et détaillée ainsi que de belles photos. Les mises à jour sont hebdomadaires avec l'aide de vétérinaires, et les retours d’expériences de membres en France et à l'étranger ; certains pays ayant plus de recul que nous. En vous souhaitant une belle découverte, soyez les bienvenus ! Venez échanger avec les membres du forum. Axolotls et Cie Derniers ajouts sur votre forum ! Pascale Dussud vor 1 Tag Bébés axolotls à vendre nés en avril 2024 J'aime Réactions 0 0 commentaire 0 Vues minouche.974 vor 2 Tagen Recherche axolotl J'aime Réactions 0 0 commentaire 0 Vues alicia915c vor 3 Tagen Mes axolotl ont-ils une mycose ? J'aime Réactions 0 3 commentaires 3 Vues Nathalie C Nathalie C Nathalie C

bottom of page